Autre option, le Ici coffe-shop, avec au menu pâté lorrain, bagel-burger et banoffee pie dans une décoration à l’ambiance récup savamment orchestrée.

Sinon, La Baraka, face à la Cathédrale Saint-Étienne. Depuis 30 ans, Hocine y sert aux messins de très bons couscous et de délicieux tajines d’agneau dans un hôtel du XVIIè. Une institution locale.

À quelques mètres de là, Eric Humbert est un autre héraut de la gastronomie messine, rayon boucherie-charcuterie. Son fuseau lorrain, le saucisson local, est ce qu’il est convenu d’appeler un incontournable.

Pour le diner du samedi soir direction le Derrière : une épicerie, un comptoir, une cour couverte, un salon sixties et des petits plats venus des Abruzzes, chères à la maitresse de maison Anna Ciavara.

Donc, dimanche matin, 10h00, direction le Centre Pompidou, issu de la collaboration des architectes Jean de Gastines (le français) et Shigeru Ban (le japonais), pour l’expo Musicircus.

Mais si vous êtes d’humeur bucolique, exilez vous à Flévy, 17 kilomètres de Metz, au gîte du Coq à l’âne. La belle maison du XVIIIè de Philomène (la chineuse) et Pascal (le sculpteur) abrite 3 chambres, 1 suite et 4 gîtes.

L’autre option franchement campagnarde étant La ferme de Godchure, de Annette et Dominique Flahaut, à Saint-Hubert. Quatre chambres et un gîte pour 5 personnes au milieu des champs, à 30 minutes de Metz.

Il est tant d’attaquer les choses sérieuses. Face à la cathédrale, le marché couvert vous attend. Et l’heure du déjeuner ayant sonné, attablez-vous selon vos envies, soit au Soupes à Soup’s du sémillant barbu Patrick Grumberg, qui propose, outre une vingtaine de soupes, quelques plats du jour en fonction de son humeur, soit chez Mauricette, star locale chroniqueuse sur France Bleu Lorraine, et apôtre de la mortadelle pistachée et du fromage de tête persillé du Jura.

De l’autre côté de la Cathédrale, détour par la rue Taison qui compte quelques jolies boutiques dont Les âmes galantes d’Isabelle Fumagalli, ou la gente féminine devrait trouver mode et accessoires à son goût.

Retraversez le pont des Roches direction Chambre cinquante-sept, la cabinet de curiosités de Philippe Chapon, passionné de mobilier industriel, insectes sous cloche et autres bizarreries non dénuées d’intérêt.

S’il vous reste un peu de temps deux options au choix : bol d’air dans le jardin botanique ou visite de la gare, érigée entre 1905 et 1908, et fleuron de l’architecture allemande de l’époque.

Ayez l’obligeance de cliquer ici même à l’aide de votre souris (ou de votre index si vous êtes sur votre tablette) pour accéder à la carte très pratique des adresses de La snerm à Metz.

La Citadelle - 5 avenue Ney - 03 87 17 17 17

Hôtel de la cathédrale - 25 place de la Chambre - 03 87 75 00 02

Ibis Styles - 23 avenue Foch - 03 87 66 81 11

Gîtes Du coq à l’âne - 40 Grand Rue, 57365 Flévy - 03 87 58 16 86

La ferme de Godchure - rue Principale, 57640 Saint-Hubert - 03 87 77 03 96

La Maison Baci - 23 place Saint-Louis - 03 87 16 45 83

La Baraka - 25 place de la Chambre - 03 87 36 33 92

Chambre cinquante-sept - 57 place de la Chambre - 03 87 15 16 09

Les âmes galantes - 26 rue Taison - 03 87 74 55 22

Soupes à Soup’s - Marché couvert, place de la Cathédrale - 06 08 31 11 04

Chez Mauricette - Marché couvert, place de la Cathédrale - 03 87 36 37 69

Formes et couleurs - 9 rue du Lancieu - 03 87 37 90 90

Eric Humbert - 8 rue du Grand Cerf - 03 87 75 09 38

Chocolaterie Fresson - 17 rue du Grand Cerf - 03 87 36 28 17

Derrière - 17 rue de la Chèvre - 03 87 66 23 63

Ici Coffee-Shop - 4 rue du Faisan - 03 87 17 44 92

Centre Pompidou Metz - 1 parvis des Droits de l’Homme - 03 87 15 39 39

La voile blanche - 1 parvis des Droits de l’Homme - 03 87 20 66 66

Jardin botanique - 27 rue de Pont-à-Mousson, Montigny-les-Metz

Déjeuner à La voile blanche, le restaurant du musée. Déco signée Patrick Jouin et Sanjit Manku, et cuisine régionale de marché supervisée par Jean-Marie Visilit, le chef de la Grange de Condé.

Remontez rue du Grand Cerf. Franck Fresson, inventeur du Paris-Metz et meilleur ouvrier de France 2004, y perpétue la tradition familiale de la pâtisserie-chocolaterie inaugurée par son grand-père en 1922.

Vendredi soir, deux possibilités. La Maison Baci de Jean-Pierre Panza. Déco mêlant papier peint graphique, collection de madones et comptoir en marbre et excellente cuisine italienne pour un diner autour de 30€.

Le lendemain matin, retournez sur la même place, mais au lieu d’entrer à La baraka - manger deux fois de suite du couscous, aussi bon soit-il, n’étant pas recommandé par votre nutritionniste -, vous pénètrerez cette fois dans la superlative cathédrale Saint-Étienne : troisième plus haute nef de France (après Beauvais et Amiens), et plus grande surface de vitraux d’Europe. Puis franchissez la Moselle pour vous rendre place de la Comédie avec au menu l’Opéra-Théâtre et le temple Neuf.

Désormais rassasié, poursuivez votre promenade en vous rendant chez Formes et couleurs, 450 m2 dédiés au design. Richard Engel a repris le flambeau familial, bureau d’études et show-rooms nancéien et messin compris.

Sinon, vous pouvez vous rabattre sur l’Ibis-Styles installé sur une belle avenue dans les murs de l’historique Hôtel Royal. Et à 88€ la suite pour 2 adultes et 2 enfants petits-déjeuners inclus, difficile de faire mieux.

Le Centre Pompidou de Metz présente jusqu’au 17 juillet 2017 «Musicircus», une exposition inspirée par une performance réalisée par John Cage en 1967, qui explore les liens entre arts visuels et musique à travers une quarantaine d’œuvres « phares » de la collection du Centre Pompidou (Alexander Calder, Marc Chagall, Vassily Kandinsky...).

Allez hop, un week-end à Metz.

Le week-end à Metz de monsieur Bernard

L’hôtel de luxe de Metz s’appelle La Citadelle. Bâtiment militaire construit en 1559, ancien magasin aux vivres, il compte 55 chambres et 2 suites (de 175 à 380€), et est situé en plein centre. Cher mais chic.

Charmant, suranné et beaucoup moins cher, l’hôtel de la Cathédrale, où séjournèrent madame de Staël et Chateaubriand, dispose de 20 chambres de 75 à 110€. Une petite entorse bienvenue aux boutiques-hôtels design.

videos

week-ends

N’hésitez pas à jeter un oeil sur la programmation de l’Opéra-Théâtre de Metz. Inauguré en 1752, il s’agit du plus ancien théâtre français en activité. Quelques séduisants ballets et opéras au menu des prochains mois.

Emporium_of_Audiovisual_Wonders.html
Les_week-ends_de_monsieur_Bernard.html