Arrivé quai Rambaud, tout le monde descend à La sucrière, l’ancien Magasin Général des Sucres. Si votre estomac crie famine, déjeuner possible sur le toit-terrasse.

Un peu de shopping ne faisant pas de mal direction la rue Auguste Comte : du beau linge à la filature Arpin, du design chez Hyggelig, du vintage chez Collection of Design, 39 galerie SB, et Auguste et Cocotte.

Pour le déjeuner, deux excellents menus au pied de La Croix-Rousse : à 23€ à la terrasse du Bistrot du potager, annexe du Potager des Halles de Franck Delhoum, et à 18€ à L’ourson qui boit d’Akira Nishigaki.

Redescente au sud pour une halte chez Marinette. Décor d’épicerie d’antan fidèlement reconstitué et délicieuse limonade maison reconstituante.

Guillaume Bruneau et Sandie Couturier étaient déjà connus des internautes pour leur excellente galerie en ligne Fresh and Vintage. La boutique qu’ils viennent d’ouvrir rue Sully étant fermée le samedi, allez-y vendredi.

Mais le nouvel hôtel qui pourrait mettre tout le monde d’accord est peut-être bien le Slo Living Hostel. Julien Routil, Charlotte Bollard et Pierric Soum y ont réussi la fusion de l’auberge de jeunesse (pour le prix), du boutique-hôtel (pour le design) et de la chambre d’hôtes (pour la qualité d’accueil et de service). Neuf chambres de 85€ la «Deluxe Double» pour deux, à 27€ la nuitée par personne dans le dortoir pour 8.

Forcément, à ce prix là, difficile de résister.

Avant de quitter la capitale des Gaules, n’oubliez pas d’aller faire le plein de douceurs à la chocolaterie Bernachon, ouverte le dimanche jusqu’à 17h, avec une mention spéciale pour les irrésistibles orangettes.

La cour des loges - 6 rue du Boeuf - 04 57 74 74 74

Le Collège Hotel - 5 place St-Paul - 04 72 10 05 05

Mama Shelter - 13 rue Domer - 04 78 02 58 00

Slo Hostel - 5 rue Bonnefoi - 04 78 59 06 90

Fresh and Vintage - 16 rue Sully - 04 37 48 91 38

La Bijouterie - 16 rue Hippolyte Flandrin - 04 78 08 14 03

Café Sillon - 46 avenue Jean Jaurès - 04 78 72 09 73

Ô Vins d’Anges - 2 place Bertone - 09 51 88 20 99

Les Halles de Lyon - 102 cours Lafayette

Mac Lyon - 81 quai Charles de Gaulle - 04 72 69 17 17

Le bistrot du potager - 3 rue de la Martinière - 04 78 29 61 59

L’ourson qui boit - 23 rue Royale - 04 78 27 23 37

Librairie Galerie Datta - 10 Rue du Griffon

Atelier Item - 3 Impasse Fernand Rey - 04 78 72 18 40

La limonade de Marinette - 46 rue Saint-Georges - 04 72 32 21 73

Arpin - 32 rue Auguste Comte - 09 82 57 37 07

Hyggelig - 13 rue Auguste Comte - 04 72 04 11 21

Collection of Design - 17 rue des remparts d’Ainay - 04 72 32 21 73

39 galerie SB - 39 rue Auguste Comte - 07 61 71 55 66

Auguste et Cocotte - 20 rue Auguste Comte - 04 78 68 27 73

Conceptuwall - 5 rue Mazard - 09 79 72 93 65

Garage Citroën - 35 rue de Marseille

Charcuterie Bonnard - 36 rue Grenette - 04 78 42 19 63

Chez Daniel et Denise - 36 rue Tramassac - 04 78 42 24 62

Takao Takano - 33 rue Malesherbes - 04 82 31 43 39

Tomo - 7 rue Pierre Corneille - 04 78 41 84 60

les puces du canal - 1 rue du Canal, Villeurbanne

La Sucrière - 49/50 quai Rambaud

Musée des Confluences - 86 quai Perrache

Chocolaterie Bernachon - 42 cours Franklin Roosevelt - 04 78 24 37 98

Ayez l’obligeance de cliquer ici même à l’aide de votre souris (ou de votre index si vous êtes sur votre tablette) pour accéder à la carte très pratique des adresses de La snerm Lyon

Puis, embarquez sur le Vaporetto (rive doite Saint-Paul pont La Feuillée, ou rive gauche Bellecour pont Bonaparte) jusqu’au quartier Confluence pour un parcours architectural très photogénique : les résidences de Massimiliano Fuksas, l’hôtel de région de Christian de Portzamparc, le cube de métal orange de Jakob+MacFarlane, le musée des Confluences signé Coop Himmelb(l)au, le marché-gare d’Herzog & de Meuron, le Dark Point d’Odile Decq et l’ensemble Hikari de Kengo Kuma.

Et terminez votre journée à la charcuterie Bonnard, le temple du pâté en croute. Vous y trouverez bien quelques friandises à ramener et à déguster chez vous une fois votre périple lyonnais terminé.

Mais si vous êtes d’humeur nippone, deux chefs japonais régalent les lyonnais et valent le détour, tous deux dans le 6ème : Takao Takano rue Malesherbes et Tomo rue Pierre Corneille.

Poursuivez avec les papiers peints de Conceptuwall (sur rendez-vous), puis traversez le pont de l’Université direction le garage Citroën de la rue de Marseille, bijou art déco avec escalier intérieur signé Jean Prouvé.

Samedi soir, diner chez Daniel et Denise, incontournable institution lyonnaise de Joseph Viola à la gloire du tablier de sapeur, de la quenelle de brochet et du foie de veau persillade. Le vénérable vaisseau amiral de la rue de Créqui étant fermé le week-end, repliez vous sur l’annexe du quartier Saint-Jean qui présente l’incommensurable double avantage d’être à la fois ouverte le samedi soir et située à deux pas du Collège Hotel.

11h, ouverture des portes du Mac Lyon signé Renzo Piano pour la première rétrospective française consacrée à Yoko Ono. À l’affiche jusqu’au 10 juillet 2016.

Coup d’envoi de votre parcours  photographique pour découvrir  les travaux du projet «France(s) territoire liquide» qui a réuni une quarantaine de photographes.


Sept galeries lyonnaises ont répondu à l’appel : Le Réverbère, L’Archipel, le Bleu du Ciel, la Bibliothèque Municipale du 1er, la Galerie Regard Sud, l’Abat-Jour, et la MAPRAA.

Samedi, si vous êtes matinal et que vous chérissez les victuailles appétissantes, commencez la journée comme il se doit, en vous rendant aux Halles pour acheter un saucisson ou simplement prendre un café.

... et la révélation de l’an passé, meilleur bistrot Fooding 2015, à savoir le Café Sillon de Mathieu Rostaing, ex-Gagnaire, qui met tout le monde d’accord avec son menu à 42€.

Vendredi soir, choix cornélien entre La Bijouterie du trio Arnaud Laverdin, Ryan Dolan et Noé Saillard, Fooding d’Amour 2016, avec son menu du soir à 35€ dont vous nous direz des nouvelles...

Pour une ambiance moins scolaire et plus funky, direction le Mama Shelter, son bar chamarré, ses parties de baby-foot endiablées et son toujours excellent rapport qualité/prix.

Si vous avez reçu votre prime descendez à la Cour des Loges, sinon les inspecteurs de La snerm vous conseillent le Collège Hotel. En plus, si vous venez en famille, la chambre des enfants est gratuite.

Entre Yoko Ono au Musée d’Art Contemporain, une exposition en forme de cabinet de curiosités au Musée des Confluences, le parcours photographique «France(s) territoire liquide», et le restaurant La bijouterie auréolé du Fooding d’Amour 2016 par le guide éponyme...

Ça vaut bien un petit week-end dans la capitale des Gaules.

Le week-end à Lyon de monsieur Bernard

videos

week-ends

Dimanche réveil aux aurores et direction Villeurbanne pour faire des affaires aux puces du Canal, inclus halte rassérénante au Broc café et brioche succulente chez Bettant.

À quelques pas de là, au Musée des Confluences, vous attendent les expositions «Dans la chambre des merveilles» jusqu’au 31 juillet, et «Antartica» à l’affiche jusqu’au 31 décembre 2016.

Allez ensuite découvrir le travail entre photo-journalisme et reportage documentaire du collectif Item (six photographes, un graphiste et une vidéaste), puis halte à la librairie - galerie Datta.

Emporium_of_Audiovisual_Wonders.html
Les_week-ends_de_monsieur_Bernard.html