Encore un dernier verre ? Entre bar et musée, le Pavilhao Chines est l’un des temples de la nuit lisboète.

Puis un petit tour à l’Eimbeixada s’impose. Une sorte de concept store sur deux étages où les boutiques sont installées dans les différentes pièces de l’immeuble. Spectaculaire.

Au Museu Berardo, outre l’excellente collection, l’exposition consacrée au photographe Fernando Lemos et à ses portraits de l’intelligentsia portugaise pris entre 1949 et 1952 (jusqu’au 2 avril 2017).

Si vous aimez les horloges, les porcelaines chinoises et l’argenterie, vous pouvez vous rendre à la Casa-Museu Medeiros e Almeida.

Le Museu Calouste Gulbenkian qui regroupe la fine fleur de l’art moderne portugais mais dont la collection éclectique va des statues gréco-romaines à la peinture italienne en passant par les estampes japonaises.

Pour un dernier verre avec belle vue sur Lisbonne, rendez-vous sur la terrasse du Park Bar.

Ponto Final, comme son nom l’indique, est un peu au bout du monde. Il faut prendre le ferry à Cais do Sobre direction Cacilhas, puis marcher dix bonnes minutes. Mais comme dit le Michelin, mérite le détour.

Vous pouvez ensuite, en ce qui concerne la gente masculine s’entend, aller vous faire tailler la barbe à la Barbearia Campos.

Installée dans le musée de la Pharmacie et décorée par Tania Martins, la Pharmacia cumule amusante salle à manger, belle terrasse et nourriture très comestible. Et c’est déjà pas mal.

Pour terminer votre shopping, si vous êtes férus de décoration, détour possible à la Loja da Atalaia, au bord du Tage.

Pour vous habiller vraiment chic, allez donc sonner chez Storytailors. João Branco et Luis Sanchez vous y accueillent en toute simplicité dans leur immeuble du XVIIè.

Pour commencer votre dimanche hors des sentiers battus, allez faire votre marché (ou simplement boire un café) au Mercado de Campo Ourique, moins touristique que le Time Out, et donc forcément un brin plus authentique.

Le Mude, autrement dit le musée de la mode et du design, a trouvé refuge dans les anciens locaux d’une banque. Actuellement fermé pour rénovation. Donc vous ne pourrez pas le visiter. Snif.

Amateurs d’architecture, affûtez vos Leica, Fuji, Pentax, Polaroid et autres iphones pour terminer votre séjour en beauté avec le très photogénique Parque das Naçoes.

Plus abordables et presqu’aussi jolies, les boites de sardines Minor et Tricana à la Conserveira do Lisboa. D’accord, vous en trouvez peut-être près de chez vous, mais ramenées de Lisbonne, c’est meilleur.

Pour déjeuner à la LX Factory, déco industrielle et chic au 1300 Taberna, ou esprit carrément brocante limite foutraque à la Cantina et son très couru brunch dominical.

Ensuite au choix et selon le temps qui vous reste : le Palacio de Fronteira à Benfica et ses vitupérants azulejos.

Henrique Sa Pessoa est l’autre star de la cuisine lisboète (avec le chef José Avillez sus-mentionné). Donc, si vous êtes venus pour un week-end gastronomique, foncez chez Alma. Menus à 70 et 80€.

Pour les amateurs de bougies, la Caza Vellas Loreto ne vaut peut-être pas la française maison Trudon, mais elle n’en demeure pas moins une excellente adresse pour illuminer tables de fêtes et cabanes sans électricité.

Ensuite direction le magasin Benetton, qui n’est pas qu’une marque de pulls colorés des années 80. Benetton, c’est aussi la Fabrica, le concept store vitrine de la créativité du groupe.

Un séjour à Lisbonne ne serait pas un séjour à Lisbonne sans une visite A Vida Portuguesa. Le magasin de Catarina Portas propose d’anciens produits portugais dans leurs emballages d’origine.

Déjeuner possible au Moma, petit restaurant tout blanc du quartier de la Baixa. Ouvert seulement au déjeuner en hiver.

Au sud, et plus précisémment à deux pas de la très hype et bohème Comporta, la sublime Casa na Areia, vue et revue dans les magazines de décoration, et néanmoins parfaite.

Si vous en avez le temps, deux adresses de rêve à une heure de Lisobnne histoire d’échapper aux touristes, en humant l’air de l’Atlantique. Au nord, grand luxe à l’Areias dos Seixo.

Bairro Alto - Praça Luís de Camões 2 - +351 21 340 8288

Palacio Belmonte - Pateo Dom Fradique 14 - +351 218 816 600

York House - Rua das Janelas Verdes - +351 21 396 2435

The Independente - Rua de Sao Pedro de Alcantara 81 - +351 213 461 381

Living Lounge Hostel - Rua do Crucifixo 116 - +351 21 346 1078

Baixa House - Rua dos Fanqueiros 81 - +351 919 090 895

Bica do Sapato - Av. Infante Dom Henrique Armazém B, Cais da Pedra - +351 21 881 0320

100 maneiras - R. do Teixeira 35 - +351 910 307 575

Cantinho do Avillez - R. Duques de Bragança 7 - +351 21 199 2369

Feira da Ladra - Campo de Santa Clara

Mude - R. Augusta 24 - +351 21 888 6117

Teresa Pavao - R. de São João da Praça 120 - +351 21 887 2743

Conserveira de Lisboa - Rua dos Bacalhoeiros 34 - +351 21 886 4009

Chapitô à mesa - Costa do Castelo 7 - +351 21 887 5077

A loja - R. São Cristóvão 3 - +351 915 368 190

Moma - R. dos Correeiros 16 - +351 911 762 349

Time Out Mercado da Ribeira - Av. 24 de Julho 49 - +351 21 395 1274

Barbearia Campos - Largo Chiado 4 - +351 21 342 8476

Fabrica Features - R. Garrett 83 - +351 21 888 6117

A vida portuguesa - Rua Anchieta 11 - +351 213 465 073

Cerâmicas na Linha - R. Capelo 16 - +351 21 598 4813

Manteigaria Fábrica de Pastéis - Rua do Loreto 2 - +351 21 347 1492

Caza das Vellas Loreto - Rua do Loreto 53 - +351 21 342 5387

Storytailors Atelier - Calçada Ferragial 8 - +351 21 343 2306

Loja da Atalaia - Armazem B, loja 9, Av. Infante Dom Henrique - +351 21 887 1651

Taberna da Rua das Flores - Rua das Flores 103 - +351 21 347 9418

Pharmacia - R. Mal. Saldanha 1 - +351 21 346 2146

Alma - R. Anchieta 15 - +351 21 347 0650

Ponto Final - R. do Ginjal 72, à Almada - +351 21 276 0743

Park Bar - Calçada do Combro 58

Pavilhão Chines - PR. Dom Pedro V 89 - +351 21 342 4729

Mercado de Campo de Ourique - R. Coelho da Rocha 104 - +351 938 926 142

Altis Belem - Doca do Bom Sucesso - +351 21 040 0200

Museu Berardo - Praça do Império - +351 21 361 2878

Mosteiro dos Jeronimos - Praça do Império - +351 21 362 0034

LxFactory - R. Rodrigues de Faria 103 - +351 21 314 3399

Museu Calouste Gulbenkian - Av. de Berna 45A - +351 21 782 3000

Palacio dos Marqueses de Fronteira - Largo São Domingos de Benfica 1 - +351 21 778 2023

Museu Medeiros E Almeida - R. Rosa Araújo 41 - +351 21 354 7892

Embaixada - Concept Store - Praça do Príncipe Real 26 - +351 965 309 154

Parque das Nações - Av. do Indico

Hotel Areias do Seixo - Praceta do Atlântico, Póvoa de Penafirme, 2560-046 A dos Cunhados - +351 261 936 340

Casas Na Areia - Sitio da Carrasqueira, Comporta - +351 934 418 316

Fabrico Infinito

Et les tartares tout aussi esthétiques voire franchement graphiques de la Tartar-ia.

Parmi les multiples échoppes, les excellents et esthétiques sandwiches de O Prego da Peixaria.

Si vous préférez les marchés gastronomico-touristiques, le Time Out Mercado da Ribeira est un modèle du genre.

Ils sont nombreux à se battre pour le titre de plus belle terrasse de Lisbonne. Celle du Chapito est sans aucun doute dans le trio de tête et vaut largement une halte apéritive ou déjeunatoire.

En redescendant de la Feira de Ladra, allez-donc voir les belles céramiques de Teresa Pavao. Ouverture du magasin-atelier très aléatoire. Au mieux vous appeler avant, au pire, vous aurez marché 200 mètres pour rien.

Samedi matin, direction la Feira de Ladra alias le marché de la voleuse (fermé le dimanche). Brocante, artisanat, de quoi trouver quelques babioles à ramener.

Ancien palais du XVè siècle habité par Vasco de Gama et transformé en hôtel 5 étoiles par Frédéric Coustols, le Palacio Belmonte est l’option luxe de Lisbonne avec sa piscine, ses 30 000 azulejos et ses dix suites à 300€.

Installé dans un ancien Couvent du XVIIème siècle, la York House et ses 32 chambres constitue une option moins ostentatoire et tout aussi sympathique que les deux hôtels susnommés.

Pour les amateurs de déco sans faute de goût, c’est à la Baixa House que ça se passe. Des appartements immaculés dans un immeuble du XVIIè à réserver pour 3 nuits minimum.

Pour dormir, on commence par du classique : le légèrement surfait mais quand même pas mal Bairro Alto Hotel, sa mythique terrasse et ses 55 chambres. À ce propos, on vous conseille celles mansardées à 250€ la nuit.

Pour votre premier diner lisboète, vous pouvez choisir Bica do Sapato, le restaurant de John Malkovich avec vue sur le Tage.

Plus gastronomique, le menu à 60€ concocté par le chef Ljubomir Stanisic au 100 Maneiras

Plus fooding, la Cantinho do Avillez de José Avillez, passé chez Ferran Adria et Alain Ducasse. C’est dire.

Bon, ne nous voilons pas la face. Lisbonne est un peu victime de son succès eu égard au nombre de touristes au kilomètre carré.

Vous auriez néanmoins grand tort de vous arrêter à ce détail contrariant mais nullement rédhibitoire.

Car Lisbonne est une destination qui ne manque assurément pas d’atouts. Sinon, forcément, il y aurait moins de touristes.

En voici trois (atouts), qui, bien que pris au hasard, n’en sont pas moins décisifs.

Primo, voici une capitale très bien desservie par diverses compagnies aériennes, et qui plus est, à des tarifs avoisinant le prix d’un ticket de bus Poitiers-Limoges. Deuxio, s’asseoir à la terrasse du Ponto Final mériterait d’être dans le Top 100 des choses à avoir faites au moins une fois dans sa vie. Et tertio, l’exposition consacrée au photographe Fernando Lemos par le Museu Berardo vaut à elle seule le voyage.

Le week-end à Lisbonne de monsieur Bernard à l’occasion de l’expo Fernando Lemos au Museu Berardo

videos

week-ends

Emporium_of_Audiovisual_Wonders.html
Les_week-ends_de_monsieur_Bernard.html

Pour les familles globe-trotteuses, outre l’option airbnb, deux luxury hostels pour un séjour cheap & chic : l’Independente avec au choix les suites (à partir de 85€) ou l’hostel (à partir de 13€ par personne).

Et le Living Lounge Hostel et son cousin le Lisbon Lounge Hostel, nettement plus colorés que l’Independente (à partir de 14€ par personne).

Ayez l’obligeance de cliquer ici même à l’aide de votre souris (ou de votre index si vous êtes sur votre tablette) pour accéder à la carte très pratique des adresses de La snerm à Lisbonne.

A Loja, petite boutique tenue par la sémillante Marie-Gabrielle, vous trouverez forcément quelques charmants objets qui ne dépareront pas dans votre intérieur.

Pour acheter de la vaisselle au kilo, rendez-vous à Ceramicas Na Linha.

Comme c’est l’heure du 4 heures et que vous êtes au Portugal, direction la Manteigaria fabrica de Pasteis de Nata pour vous repaître de ces tartelettes au flan dont le succès mondial ne se dément pas.

Puis direction Belem pour ses quatre incontournables : l’hôtel Altis Belem et son bar le 38°41, la fabrique de pasteis, le Museu Berardo et le Mosteiro dos Jeronimos.

Puis direction la LX Factory, ancienne manufacture textile au milieu des docks reconvertie en repère bobo mêlant boutiques, galeries, restaurants et street art. Mention spéciale pour la spectaculaire librairie.