Vous pouvez également tester le tout fraichement ouvert Okko Hôtel de la jeune chaîne de 4 étoiles urbains conçus par Nicolas Devys (ex Accor) et designés par Patrick Norguet. 125€ la double premium tout inclus.

14h, ouverture du Magasin, le Centre D’art Contemporain grenoblois qui vaut doublement la visite : pour son architecture Eiffel et pour l’expo Art in Pop mettant en scène des rockers devenus artistes.

Vous pouvez aussi aller au Verreveine, l’excellent restaurant de Mathieu Redeuilh qui après des études en math sup et une expérience de moniteur de ski a eu la bonne idée de devenir cuisinier. 40€ le soir et 23€ à midi.

A deux pas du Little Koi, entrez dans l’épicerie Arax. Des olives, de la féta, du raki bien sûr, mais pas que. On y trouve également tout un tas de produits plus ou moins exotiques et franchement appétissants.

Pour les amateurs, petit crochet par le Comptoir de l’Alpe, connu sur internet sous le nom de skivintage, et véritable paradis de l’amateur de photos, affiches et autres magazines d’une époque où skier était chic.

Puis armé de votre matériel photographique dernier cri, direction le très étonnant garage hélicoïdal à l’impressionnante architecture de béton armé en colimaçon conçu par Fumet et Moiray en 1928.

Samedi matin, commencez la journée comme il se doit en tâtant le pouls de la capitale du Dauphiné avec la tournée des marchés place Saint-André et place aux Herbes, avec passage à la boutique de déco Murmure Intérieur.

Pour être tout à fait complet, la snerm vous recommande chaudement d’aller faire un tour sur le blog des mondaines, jeunes femmes grenobloises dans le vent qui dénichent de jolies adresses et font de belles photos.

Ibis Style Centre Gare - 25 avenue Felix Viallet - 04 76 43 10 27

Le Grand Hôtel - 5 rue de la République - 04 76 51 22 59

Okko Hôtel - 23 rue Hoche - 04 85 19 00 10

Agathe et Sophie - 1123 chemin des Blancs, Lans-en-Vercors - 06 84 323 548

Grand Hôtel Uriage - Uriage les Bains - 04 76 89 10 80

Le café vélo - 59 rue Nicolas Chorier - 09 84 15 23 25 (fermé sam et dim)

Ciao a te - 2 rue de la Paix - 04 76 42 54 41

La baratte - 6 place Championnet - 04 76 43 86 48

Murmure intérieur - 2 rue du Palais - 04 76 01 17 74

Laiterie Bayard - 17 rue Bayard - 09 60 40 27 13

Le Boucl’Art - 18 rue Bayard

Garage hélicoïdal - 2 rue de Bressieux

Comptoir de l’Alpe - 13 quai Claude Bernard - 09 71 37 77 61

Le lys noir - 12 rue des Clercs - 09 82 25 66 22

Little Koi - 9 Rue de Turenne - 04 76 27 20 22

Epicerie Arax - 3 Rue de Turenne - 04 76 87 23 37

Laiterie Gilbert - 5 Place Championnet - 04 76 46 79 69

À l’abeille d’or - 3 rue de Strasbourg - 09 50 11 69 69

Is’Appart - 1 Rue Casimir Périer - 04 76 61 97 02

Le mas Bottero - 168 cours Berriat - 04 76 21 95 33

Le verreveine - 87 rue Saint Laurent - 09 83 77 20 34

Le garage - 134 chemin de l’Étoile, à Montbonnot - 04 76 256 256

Musée de l’ancien évêché - 2 rue Trés-Cloîtres

Ayez l’obligeance de cliquer ici même à l’aide de votre souris (ou de votre index si vous êtes sur votre tablette) pour accéder à la carte très pratique des adresses de La snerm à Grenoble.

Place Championnet, passage obligé par la laiterie Gilbert, fondée en 1948 et rachetée en 2012 par Cédric Garna et ses deux associés qui s’attèlent à en faire un petit empire avec déjà 5 magasins ouverts dans la région.

Direction la rue de Strasbourg, pour une halte à l’abeille d’or, où l’on achète miel et confiseries depuis 1921. Empruntez ensuite la rue Casimir Périer et entrez chez Is’Appart, joli magasin de déco.

Retour dans le centre. Le Lys Noir est à la fois une boutique gothique, un atelier de corseterie et une cantine parfaite pour un déjeuner léger (soupe du marché + plat du jour à 13€) ou pour un brunch à 20€.

Une déco mi-scandinave mi-japonaise très réussie signée du collectif grenoblois Wild Bird Collective, des bentos aussi sains que bons à 13€ café compris, le Little Koi de la rue de Turenne constitue une excellent alternative.

Diner du samedi soir au restaurant de Nicolas Bottero, ancien de chez Ducasse, Bras et Pic, auteur d’une séduisante cuisine mêlant Alpes et Provence. Menus à 38 et 59€.

Sinon, à 10 minutes du centre de Grenoble, vous pouvez aller au Garage, qui est, comme son nom l’indique, un ancien garage brillamment reconverti en cantine accueillante où dîner d’une salade César et d’un burger du garagiste.

Dimanche : bol d’air montagnard. Si vous êtes descendus chez Agathe et Sophie, montez donc au Col Vert, petite randonnée dominicale de 4h. Si vous êtes en ville, allez à la Bastille en empruntant le téléphérique.

Si vous dormez à Uriage, diner conseillé au restaurant du Grand Hotel. Deux macarons Michelin mérités pour Christophe Aribert, enfant du pays passé par le Crillon période Christian Constant. Menus à 108, 159 et 185€.

Sinon dinez au Ciao a Te, l’excellente trattoria de la famille Pugliese. Ou au non moins excellent bistrot la Baratte ouvert par les propriétaire de la cave attenante. Réservation impérative dans les deux cas.

Si vous arrivez tôt, allez au Café Vélo. Après Londres et le pionnier «Look Mum No Hands!», le concept gentiment hipster se décline à Grenoble. On y fait réparer son vélo en y déjeunant bio ou en y prenant l’apéritif (fermeture à 21h).

Déjeunez rapide au French Coffee Shop (le starbucks français) place Championnet. Soupes, hot-dogs, muffins, brownies et d’excellents cafés. Rien de révolutionnaire mais a le mérite d’être ouvert le dimanche.

Si vous êtes d’humeur plus montagnarde, choisissez l’option «je dors au milieu du Vercors dans les chambres d’hôtes d’Agathe et Sophie». Idéal pour respirer le bon air de la montagne à 78€ la double petit-déjeuner compris.

Ultime alternative, vous vous la jouez vraiment chic en descendant au Grand Hôtel Uriage. À 20 minutes du centre de Grenoble, un havre de paix dans une station thermale. La classe, la vraie, à partir de 199€ la nuit.

Descendez vers la place Sainte-Claire, et empruntez la rue Bayard avec tournée des antiquaires (dont la brocante Boucl’art au 18) et achat de fromages à l’illustre laiterie Bayard.

Sinon, allez faire tour sur airbnb pour y trouver un pied-à-terre de bon goût comme l’appartement de Thomas (80€ pour 2 nuits) ou, si vous avez une grande famille, le loft de Lilia avec 4 chambres à 110€ la nuit.

Côté hôtels pratiques en centre ville vous avez le choix entre le classique Grand Hôtel à partir de 100€ la double et le toujours bon rapport qualité-prix Ibis Style à 80€.

A priori, Grenoble rime plutôt avec bouchon de février lors des transhumances vers les stations de sport d’hiver qu’avec week-end gastronomico-artistique sous le patronage de Malcolm McLaren, d’Alan Vega et de Philippe Katerine. Mais comme l’exposition «Art in Pop» est à l’affiche du Magasin (le centre d’art contemporain local) jusqu’au 8 février 2015, révisez vos préjugés et sautez dans le premier TGV venu en partance pour l’Isère.

Le week-end à Grenoble de monsieur Bernard à l’occasion de l’expo Art in Pop au Magasin

videos

week-ends

Emporium_of_Audiovisual_Wonders.html
Les_week-ends_de_monsieur_Bernard.html