Sur plus d’un kilomètre, Revaller strasse est ce qu’il est convenu d’appeler l’une des Mecques mondiales du street art. Arrêt au n° 99 à la fois galerie d’art resto végétarien et club techno.

Après Bonn, où elle fut présentée au printemps 2016, l’exposition consacrée à l’immense danseuse et chorégraphe Pina Bausch s’est installée au Martin Gropius Bau de Berlin jusqu’au 9 janvier 2017.

Sinon déjeuner également recommandé dans l’un des deux restaurants de l’Ehemalige Jüdische Mädchenschule, ancienne école juive de jeunes filles due à l’architecte juif Alexander Beer, siège du musée Kennedy et de 4 galeries.

Plus design et tout aussi économique, le Generator Mitte. À 225€ les 2 nuits pour 4, difficile de rivaliser avec la chaîne de luxury hostel en terme de rapport coolitude/prix.

Plus espagnol et plus animé, la Casa Camper Berlin-Mitte et ses 51 chambres à partir de 155€ la double est un choix somme toute sans risque mais non dénué d’attraits.

Soit vous choisissez les puces urbaines du Flohmarkt Arkonaplatz pour dénicher des trésors annnées 50-60 et vous déjeunez d’une soupe du jour et de pâtisseries au Café Lois.

Terminez par la Me Collectors Room, siège de la fondation Olbricht, qui présente jusqu’au 2 avril 2017 «My abstract world», soit 350 oeuvres issues de la collection personnelle de Thomas Olbricht qui a passé ces trente dernières années à collectionner la crème de l’art abstrait.

Si vous êtes d’humeur festive, allez donc faire un tour au Salon zur Wilden Renate, l’un des clubs les plus déjantés de Berlin niché dans une demeure décadente de Berlin-Est.

Dimanche matin soit vous optez pour les puces campagnardes de Friedrichschagen installées près de l’arrêt de la S-Bahn. Puis déjeuner au Die Spindel et promenez-vous le long des plages du Mügelsee.

Sur Orianenstrasse, dans une ancienne serrurerie logée dans l’arrière-cours d’un immeuble un peu miteux, se cache le Voo Store où vous trouverez une jolie sélection de vêtements, accessoires et objets de qualité.

Juste à côté, le Companion Coffee de Chris Onton et Shawn Barber sert un excellent espresso et des thés à l’avenant.

Et profitez-en pour monter au 3ème étage visiter le méconnu mais non moins intéressant Museum des Dinge (musée des objets).

Vous pouvez également vous sustenter au Markthalle Neun, marché sympathique et animé où les berlinois s’attablent depuis 120 ans autour de produits en provenance directe du jardin.

La faim se faisant sentir, si le temps s’y prête, déjeuner au Burger de Ville, le food truck du chef Jürgen Klümpen qui mitonne un sandwich à l’organic black angus du ranch bio Zempow remportant tous les suffrages.

Enchainez avec la Bauhaus Archiv, signée Walter Gropius, fondateur du mouvement, qui réunit la plus grande collection au monde de dessins originaux, sculptures, mobiliers, photographies et maquettes.

10h, ouverture de Manufactum. Élue par le comité central de La snerm meilleure chaîne de magasins du monde, Manufactum propose des produits indémodables à la qualité irréprochable que vous garderez toute votre vie.

Si vous êtes plutôt sucré, allez donc prendre un goûter au Five Elephant de Kris Schackman et Sophie Weigensamer. Cheesecake à se damner et café fraichement torréfié reconnu pour être le meilleur de la ville.

Plus camping, le Huttenplast. Les chambres sont des caravanes ou des cabanes en bois installées dans une ancienne usine d’aspirateurs. Six vraies chambres avec salles de bain sont également disponibles.

Plus bohème et plus économique, le Circus, sur la Rosenthaler Platz, avec au choix l’hôtel à partir de 95€ la double ou l’hostel à partir de 23€ la nuit par personne en dortoir pour 10.

Vendredi soir, la gastronomie allemande étant ce qu’elle est, dînez à la Lavanderia Vecchia d’une excellente cuisine traditionnelle italienne servie dans le cadre d’une ancienne blanchisserie.

Samedi matin 9h, pourquoi ne pas commencer la journée par un vrai petit-déjeuner allemand ? Miel, saucisses, nutella, charcuteries et fromages... Et c’est au Café Atlantic que ça se passe.

Puis direction le concept-store d’Andreas Murkudis conçu par le designer allemand Gonzales Haase. Pointu, chic et cher. Mais vaut assurément le coup d’oeil.

Un hôtel chic ? Das Stue, dans l’ancienne ambassade du Danemark construite dans les années 30 par l’architecte allemand Johann Emil Schaudt et redécorée par l’espagnole Patricia Urquiola. 265€ la chambre double quand même.

Plus exclusif et plus aquatique, la Modern Houseboat de 210 à 320 € selon la période (3 nuits minimum) avec vue aussi imprenable que bucolique sur le lac de Rummelsburg.

Das Stue - Drakestraße 1 - +49 30 3117220

Modern Houseboat - Gustav-Holzmann-Straße 10

Casa Camper Berlin - Weinmeisterstraße 1 - +49 30 20003410

Tautes heim - Neuköln-Britz - 0

Hotel Nhow Berlin - Stralauer Allee 3 - +49 30 2902990

25 Hours Bikini Hotel - Budapester Str. 40 - +49 30 120221255

The Circus Hostel - Weinbergsweg 1A

Generator Berlin Mitte - Oranienburger Str. 65 - +49 30 921037680

Hüttenpalast - Hobrechtstraße 65 - +49 30 37305806

Mörder - Torstraße 199 - +49 179 8212526

Lavanderia Vecchia - Flughafenstraße 46 - +49 30 62722152

Café Atlantic - Bergmannstraße 100

Manufactum - Hardenbergstraße 4-5 - +49 30 24033844

Helmut Newton Foundation - Jebensstraße 2 - +49 30 31864856

Bauhaus Archive - Klingelhöferstraße 14 - +49 30 2540020

Andreas Murkudis - Potsdamer Straße 81e - +49 30 680798306

Hallesches Haus - Tempelhofer Ufer 1 - +49 176 84138777

St Agnes - Alexandrinenstraße 118-121

Quartier 206 - Friedrichstraße 71 - +49 30 20946500

Burger De Ville - Friedrichstraße 48

Markthalle Neun - Eisenbahnstraße 42-43 - +49 30 61073473

Voo Store - Oranienstraße 24 - +49 30 6957972710

Companion Coffee - Oranienstraße 24

Super Store - Dieffenbachstraße 12 - +49 30 98327944

Five Elephant - Reichenberger Str. 101 - +49 30 96081527

Revaler Straße - Revaler Straße - 05 46 23 28 41

Hops & Barley - Wühlischstraße 22/23 - +49 30 29367534

Kochu Karu - Eberswalder Str. 35 - +49 30 80938191

Salon zur Wilden Renate - Alt-Stralau 70 - +49 30 25041426

Trödelmarkt Friedrichshagen - Schöneicher Str. 1

Die Spindel - Bölschestraße 51 - +49 30 6452937

Flohmarkt Arkonaplatz - Arkonaplatz - +49 30 7869764

Café Lois - Linienstraße 60 - +49 30 7869764

Ehemalige Jüdische Mädchenschule - Auguststraße 11-13 - +49 30 86008510

me Collectors Room / fondation Olbricht - Auguststraße 68

Buchstabenmuseum - Holzmarktstraße 66 - +49 177 4201587

Sammlung Boros - Reinhardtstraße 20 - +49 30 27594065

Ayez l’obligeance de cliquer ici même à l’aide de votre souris (ou de votre index si vous êtes sur votre tablette) pour accéder à la carte très pratique des adresses de La snerm à Berlin.

Ouvert à partir de 17h, Hops & Barley, à deux pas de Revaller strasse, est à la fois un bar et une microdistillerie. L’endroit idéal donc pour déguster la bière sans laquelle votre séjour ne saurait être parfait.

Tout prétexte pour aller faire un tour à Berlin pourra vous sembler parfaitement superfétatoire étant donné son statut reconnu de ville à la fois cool, hype et arty.

Il n’empêche. L’exposition Pina Bausch, jusqu’au 9 janvier 2017 au Walter-Gropius-Bau, rendant l’escapade dans la capitale germanique absolument obligatoire, on vous en a trouvé un, de prétexte. Juste au cas où.

Donc week-end à Berlin.

Le week-end à Berlin de monsieur Bernard à l’occasion de l’exposition Pina Bausch

videosEmporium_of_Audiovisual_Wonders.html
week-endsLes_week-ends_de_monsieur_Bernard.html

Plus green et plus sauvage, le 25Hours Hotel Bikini de la petite chaîne allemande éponyme, situé dans un bâtiment années 50 juste devant le zoo, et signé du designer Werner Aisslinger. À partir de 200€ la double.

Plus germanique et plus pointu, Tautes Heim est un grand classique berlinois. Pour 200€, séjour dans un logis qui fit jadis partie de la «cité du fer à cheval» de l’architecte Bruno Taut. Trois nuits minimum.

Plus funky (le seul hôtel de tout Berlin à disposer de ses propres studios de musique, de sa cabine d'enregistrement et d’une galerie d’art) mais moins intime (304 chambres), le Nhow, entre Friedrichshain et Kreuzberg.

Bon, il ne faut pas être allergique au rose, mais à partir de 125€ la nuit, vous goûterez à l’esthétique futuriste du designer new-yorkais Karim Rashid.

Une bonne solution de repli, donc, si vous aimez en prendre plein les yeux.

Samedi soir, diner au Kochu Karu tenu par l’espagnol José Miranda Morillo et la coréenne Bini Lee-Zauner. Les deux chefs ont parfaitement réussi la fusion d’une cuisine mi-tapas mi-banchan dont vous nous direz des nouvelles.

11h, ouverture des portes de la Helmut Newton Foundation hébergée au sein du Museum für Fotografie. À l’affiche Helmut Newton, donc, mais aussi Alice Springs, l’épouse du maître, et les portraits de Mart Engelen.

Allez ensuite découvrir St Agnes, église reconvertie en galerie d’art, la König galerie, et joyau de l’architecture brutaliste.

Puis allez admirer le Quartier 206 d’Anne Maria Jagdfeld où entre des sols en marbre à damiers et un plafond en forme d’étoile, vous déambulerez au milieu d’étonnants aménagements art déco, le tout imaginé par le cabinet Pei, Cobb, Freed & Partners. En face et acessible par un passage souterrain, les Galeries Lafayette signés Jean Nouvel.

Si vous arrivez avant 18h le vendredi et que vous avez besoin d’un remontant, direction le Mörder, convivial petit café de Mitte qui sert d’excellents espressos et de délicieux en-cas. Fermé samedi et dimanche.

Chez Süper Store, vous trouverez des bols turcs en cuivre gravé, des tapis, des serviettes de bain... bref, plein de jolies choses pour la maison. Et en cas de faim, d’excellents bagels juste à côté chez Back-Art.

Fondé au printemps 2015 par Jillian May, Oliver Cayless et Michelle Casciolo dans une ancienne poste de Kreuzberg, Hallesches Haus est à la fois un magasin général où l’on trouve de jolis produits et un excellent restaurant.